Traduction versifiée du quatrain 44 d'Omar Khayyam

Vois combien l'inconstance aime la Destinée
Et surveille le Sort qui fourbit son épée.
La douceur de l'amande a flatté ton palais ?
Crache-la sur-le-champ ! Un poison s'y mêlait...


(Omar Khayyam, Quatrains, 44 - trad. R. Mercier)

Commentaires