Articles

Affichage des articles du avril, 2010

Belgitude en déroute

Une fois n'est pas coutume, votre serviteur écoutait la Première, station de radio belge. J'y ai appris les détails qui entouraient la démission du gouvernement fédéral. Je me suis aussitôt étonné de ne rien ressentir de particulier: ni colère, ni joie, ni dépit. Force m'est d'admettre qu'il y aura bientôt une quinzaine d'années que j'aurai quitté la Belgique. Avec le temps, j'ai tissé d'autres liens et ce n'est pas sans un sentiment d'étrangeté que je constate mon acculturation. Oui, la Belgique, celle dont j'entends parler sur les ondes, me semble quelque peu étrangère et je mesure à quel point l'éloignement et le temps peuvent avoir raison de la familiarité. Pourtant, l'un de mes fils, prunelles de mes yeux, vit dans le plat pays, ainsi qu'une poignée d'amis de toujours que je chéris à un point qu'ils ne sauraient imaginer. Mais il faut croire que l'intensité de ces sentiments ne suffit pas à entretenir le lien…

Minerve (agence de presse) - libre expression contre médisances...

Image
La semaine dernière a vu la naissance d'un nouveau projet: la naissance de notre propre média, Minerve (agence de presse) que l'on peut retrouver également sur Facebook  et Twitter. L'idée d'écrire des articles remonte à loin dans notre famille. Tant Nicolas que moi-même avons l'habitude de nous exprimer sur nos blogs respectifs. Certes, le désir d'écrire des contributions plus construites et structurées nous chatouillait depuis longtemps, mais, dernièrement encore, il nous manquait un canal et un guide pour nous exprimer avec pertinence. Notre rencontre avec Didier Lestrade et Laurent Chambon qui nous ont invités à écrire pour Minorités, a été décisive: ils nous ont fait confiance, ont cru en nous et aidés à publier nos premiers articles sur l'Islande. Et il y avait beaucoup à dire sur ce sujet-ci. Enfin, nos analyses, notre étonnement, nos colères aussi trouvaient un exutoire constructif.  Ces articles ont été bien accueillis en général et c'est toujou…

Sur Minorités - Islande, le rapport sur la crise, enfin!

http://www.minorites.org/index.php/3-lagence/726-islande-le-rapport-officiel-sur-la-crise-enfin.html

L'Europe vue d'Islande

par Renaud Mercier et Nicolas Jacoup
La crise financière qui a révélé le sur-endettement de l'État grec et soulevé une vague de soupçon sur la solvabilité d'autres pays de la zone euro, semble jeter le discrédit sur l'Union Européenne toute entière. C'est, du moins, ce que nous percevons depuis notre Islande, qui rappelons-le, ne participe pas à la construction européenne. A lire la presse internet, on croirait le continent prêt à exploser et l'euro sur le point d'être abandonné. Pour notre part, jamais nous n'avons autant aimé l'Union Européenne que depuis que nous l'avons quittée.
Notre point de vue
Il sera bon, pour nuancer notre propos, de définir notre point de vue. L'un et l'autre sommes nés dans l'Union Européenne et, malgré un âge que nous ne jugeons pas encore canonique (36 et 38 ans), nous avons connu les affres de l'avant-Schengen, c'est-à-dire cette époque pas si lointaine où Renaud, le Belge, faisait la queue à la Pré…
Coup de gueule - des Islandais ont faim à Reykjavik Par Renaud Mercier et Nicolas Jacoup.
Immobilisme
Comme nous le signalions dernièrement, l'Islande vit une étrange période où l'immobilisme politique l'emporte tant à l'interne que sur le plan diplomatique. Néerlandais et Britanniques attendent toujours que les Islandais fassent le premier pas pour faire progresser le dossier Icesave -remboursement des 3,5 milliards d'euros dus aux clients non-islandais et réclamés à Reykjavik à la suite de la faillite des filiales en ligne de la Landsbankinn. Si le gouvernement de Johanna Sigurdardottir ne bouge pas, c'est certainement dans l'attente du rapport sur l'écroulement du système bancaire islandais. Ce rapport, très attendu et élaboré dans le plus grand secret, promet un grand scandale. Et le silence actuel de la majorité sociale-démocrate-écologiste, ainsi que de l'opposition indépendantiste (conservateurs), ne semble pas étranger à la sortie prochaine dud…

La plaie d'argent tourne à l'hémorragie d'hommes

--> Chronique d'Islande
La plaie d'argent tourne à l'hémorragie d'hommes
Depuis le début de la crise islandaise qui a éclaté en octobre 2008 avec la faillite des trois plus grandes nationales, entraînant un chute de plus de 80% de la couronne et, partant, l'insolvabilité des particuliers qui, majoritairement, se sont endettés jusqu'à plus soif en devises étrangères, le pays peine à dégager les responsabilités du carnage. La vie de l'Islande semble réduite à un souffle ténu dans le cortège des nations: un statu quo généralisé règne sur l'île et tous les dossiers semblent condamnés à l'immobilisme à l'heure où nous couchons ces lignes. Orgueil islandais oblige, on ne parle de rien... Mais si la misère ne s'exprime pas en-dehors des frontières, à y bien regarder, on peut aussi voir dans ce silence le calme qui précède la tempête. Une brève de Icenews.is n'aura pas échappé à l'Islandais de la rue: le 15 mars 2010, le quotidien en lign…